Coucou mes loulous j’espère que vous allez bien,moi ça va super bien 🙂

Je vous retrouve aujourd’hui pour vous partager mon avis sur la petite dernière dans la lignée des naked,je veux bien sur parler de la smoky palette d’urban decay.J’étais en vacances lorsqu’elle a pointé le bout de son nez sur les stands chez séphora et j’avais vraiment hâte de voir ce qu’elle donnait en vrai et une foi n’est pas coutume,elle a su me toucher en plein cœur.

Découvrons là sans plus tarder(enfin même si vous commencez à la connaitre par le biais de mes consœurs) et après,mes impressions.

Ce que j’en pense?

  • Packaging:Elle se démarque des autres et après le velours et le métal,cette fois ci c’est le plastique qui est à l’honneur avec un très joli design pour la façade principale,puis de couleur fumée sur les pourtours et l’arrière de la palette,normal pour l’intitulé de celle ci.Ce coté plastique qui peut avoir souvent une connotation négative du style(peu solide donc peu fiable) à l’air tout de même de tenir la route(du moins si on en prend soin et qu’on a pas 2 mains gauches et bim par terre).
  • Fards/pigmentation:Les teintes qui composent cette palette sont dans l’ensemble très bien choisis et permettent toutes sortes de looks différents,et pour toutes occasions.Armor l’un des fards qui la composent n’est pas un inconnu puisqu’il se trouve dans l’une des éditions des vice palettes(du moins pour celles qui les possèdent),whiskey est selon moi le fard adapté de la gamme 24/7(les crayons yeux),je dirais même fortement probable.Pour la pigmentation,celle ci est bonne mais à tendance poudreuse pour certaines teintes(vaut mieux ça plutôt qu’elle soit inexistante,mais bon ça peut en déranger) mais à coté les différentes textures se travaillent dans l’ensemble très bien(il y a de l’irisé/nacré,du mat et du satiné).
  • Prix: 49,95€(oui on flirte avec la barre des 50€ et à mon avis dès 2016 ce sera le cas)c’est souvent là que la pilule devient plus difficile à digérer,surtout lorsque les marques sortent quasi en même temps une flopée de palettes toutes aussi belles les unes que les autres(vive la rentrée,vive les nouvelles saisons) et qu’on ne sait plus laquelle choisir(la vice 4 doit sortir aux US dans les jours à venir si je me trompe pas et ce n’est pas fini)alors quand en plus cette bataille nous amène à être la bête noire de notre banquier et bien c’est là qu’on se dit que les réductions sont nos bonnes copines pour soulager un peu la facture et sa conscience.

Bien entendu je ne regrette pas de l’avoir prise et j’ai hâte de vous proposer de futurs looks réalisés avec.

Je vous dit donc à très bientôt pour de prochaines chroniques.